Le Bureau de la FAO recrute pour (04) postes - Burkina Faso / Bénin / RDC / Tchad

Votre PANIER est vide
connectez-vous ou inscrivez-vous et faites vos achats

Localité: 

  • Ouagadougou
Lundi, 5 Décembre, 2022 - 08:09

Annonceur

Le Bureau de la FAO
Professionnel

Objet de l'annonce: 

Informations sur l'Emploi
Titre du Poste: 04 postes
Niveau Requis : BAC + 4, BAC + 5
Année d'Expérience Requise : 5 ans, 7 ans
Lieu du Travail: Burkina Faso / Bénin / RDC / Tchad
Description de l'Emploi

Poste 1: Coordonnateur du Sous-Cluster Sécurité Alimentaire Tchad 

Date de dépublication : 16/déc./2022, 02:59:00
Organizational Unit: FRCHD
Type d’emploi : Travail temporaire
Type de réquisition: PSA (Accord de services personnels)
Grade: N/A
Lieu principal : Tchad-Gore
Durée: 4 mois (renouvelable si budget disponible et évaluation satisfaisante)
Numéro de poste: N/A
La FAO s’attache à assurer la diversité – parité hommes-femmes, répartition géographique équilibrée et diversité linguistique – parmi son personnel et les consultants internationaux qu’elle emploie, afin de servir au mieux les États Membres dans toutes les régions.
•    La FAO s’engage à assurer la diversité de ses effectifs, en veillant à une représentation équilibrée des femmes et des hommes ainsi que des nationalités, des profils et des cultures.
•    Les femmes, les ressortissant(e)s d’États Membres non représentés ou sous-représentés et les personnes handicapées possédant les qualifications requises sont encouragés à présenter leur candidature.
•    Toute personne travaillant pour la FAO est tenue d’adhérer aux normes les plus strictes d’intégrité et de conduite professionnelle et de respecter les valeurs de la FAO.
•    La FAO, en sa qualité d’institution spécialisée des Nations Unies, a adopté une politique de tolérance zéro en ce qui concerne les comportements incompatibles avec son statut, ses objectifs et son mandat, notamment l’exploitation et les atteintes sexuelles, le harcèlement sexuel, l’abus de pouvoir et la discrimination.
•    Les références et les antécédents de tous les candidats sélectionnés feront l’objet de vérifications rigoureuses.
•    Toutes les candidatures seront traitées dans la plus stricte confidentialité.

Cadre organisationnel
Depuis son approbation par l’Inter-Agency Standing Committee (IASC) en décembre 2010 et sa mise en place fonctionnelle en avril 2011, le cluster global de la sécurité alimentaire (gFSC) a réussi à créer un environnement propice aux partenaires globaux pour discuter de la sécurité alimentaire opérationnelle et les questions de politique. Il a joué un rôle déterminant dans le développement d’outils et dans la fourniture de conseils et d’un soutien aux pays touchés par une crise humanitaire.
Le gFSC est dirigé par la FAO et le PAM. Plus de 70 organisations non gouvernementales (ONG) internationales et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) sont des membres actifs au niveau mondial. Le cluster se concentre sur la coordination de l’aide alimentaire et des interventions humanitaires liées aux moyens de subsistance.
La sécurité alimentaire est le secteur le plus sollicité par la réponse humanitaire. Elle représente environ 35% des besoins de financement du plan de réponse humanitaire. Au Tchad près d’une centaine de partenaires apportent une assistance alimentaire et renforcent les moyens d’existence des populations vulnérables. Ce qui exige une coordination tant nationale que décentralisée afin de garantir des actions efficientes.
 
Position hiérarchique
Le Coordonnateur du sous cluster Sécurité Alimentaire, rapporte techniquement au coordonnateur national base à Ndjamena, tout en respectant les recommandations du gFSC. Au niveau administratif, il rapporte à l’Assistant au représentant charge de programme. Le Coordonnateur du Sous-Cluster Sécurité Alimentaire collabore sans distinction avec tous les membres du Sous-Cluster Sécurité Alimentaire de sa zone. Il se met au service du groupe et sert globalement ses intérêts. Le ou la titulaire de cette fonction collabore étroitement avec l’équipe de Coordination Humanitaire des Nations Unies en place dans sa zone.
 
Domaine de spécialisation  
Sécurité Alimentaire
Tâches et responsabilités essentielles
•    Impliquer activement les principaux partenaires humanitaires;
•    Assurer une coordination appropriée avec tous les partenaires humanitaires (y compris les ONG, clusters et autres mécanismes de coordination humanitaire);
•    Veiller à la coordination des actions humanitaires avec les autorités régionales/locales, les institutions publiques, la société civile locale et les autres acteurs compétents;
•    Garantir la mise en œuvre d’approches participatives et d’inspiration communautaire;
•    Assurer l’intégration des thèmes transversaux prioritaires dans l’évaluation des besoins sectoriels, (ex sexe, âge, HIV/SIDA, droits humains, environnement et relèvement précoce);
•    Coordonner l’évaluation des besoins, suivi des gaps, de leur analyse cohérente au niveau sectoriel;
•    Assurer la préparation aux situations d’urgence et leur coordination sur l’ensemble du secteur planification et élaboration des stratégies;
•    Veiller à la conformité des réponses aux normes techniques et aux obligations juridiques existantes;
•    Rendre fonctionnels les mécanismes de suivi et d’établissement de rapports;
•    Sensibiliser les acteurs et aider à l’argumentation pour la mobilisation de ressources;
•    Contribuer au renforcement des capacités des acteurs;
•    Superviser toutes les actions qui rentrent dans le compte du cluster sécurité alimentaire;
•    Assurer la mise en œuvre sur le terrain du lien entre réponse humanitaire et aide au développement;
•    Toutes autres tâches liées aux activités du Sous-Cluster Sécurité Alimentaire sur demande de son superviseur direct.
 
LES CANDIDATS SERONT SÉLECTIONNÉS EN FONCTION DES CRITÈRES SUIVANTS :
Conditions minimales à remplir
•    Être de nationalité tchadienne
•    Diplôme Universitaire ou qualification d’un niveau équivalent. Etude, de préférence dans le domaine ou une discipline en accord avec le poste, en sécurité alimentaire, économie, gestion, agriculture, affaires humanitaires science politiques.
•    Cinq (5) ans d’expérience en gestion de cluster et sécurité Alimentaire ou résidence dans le pays avec un permis de travail régulier.
•    Connaissance courante (niveau C) du français orale et écrite ; et connaissance moyenne (niveau B) de l’anglais.
 
Compétences de base exigées par la FAO
•    Attention portée aux résultats
•    Avoir l’esprit d’équipe
•    Sens de la communication
•    Établissement de relations constructives
•    Partage des connaissances et amélioration continue
 
Aptitudes techniques/fonctionnelles 
•    Capacité d’organisation et planification, forte proactivité, volonté et capacité de travailler dans des environnements difficiles, capacité d’analyse, capacité à travaille sous stress et avec des dates limites très serrées, créativité.
 
Selection Criteria
•    Capacité à travailler en autonomie avec un minimum de direction et de supervision ;
•    Connaissance des agences du SNU et d’autres institutions impliquées dans la mise œuvre de programmes sur le terrain ;
•    Compétences de coordination et de management, habilité à superviser et à construire des synergies au sein d’équipes ;
•    Excellentes capacité de communication, de rédaction et de présentation en français et en anglais ;
________________________________________________________________________________________________________________________________
Prière de noter que tous les candidats doivent adhérer aux valeurs de la FAO – engagement envers l’Organisation, respect de chacun, intégrité et transparence.
_________________________________________________________________________________________________________________________________
 
 
RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES
  • La FAO ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (dépôt de candidature, entretien, traitement du dossier).
  • Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Pour toute question ou demande d’aide, s’adresser à Careers@fao.org: .
  • Les candidatures reçues après la date de clôture de l’avis ne seront pas acceptées.
  • Veuillez noter que la FAO ne prend en considération que les titres universitaires et diplômes délivrés par des établissements reconnus figurant dans la Base de donnée mondiale de l’enseignement supérieur, la liste mise à jour par l’Association internationale des universités (IAU)/UNESCO. Pour accéder à la liste, prière de cliquer ici  www.whed.net/ 
  • Pour d’autres questions, veuillez consulter la page web Emploi à la FAO: http://www.fao.org/employment/home/fr/
COMMENT POSTULER
Pour présenter votre candidature, veuillez remplir le formulaire en ligne sur le site web de la FAO consacré au recrutement, Jobs at FAO. Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Seules les candidatures reçues par l’intermédiaire du portail de recrutement seront prises en considération.
Les candidats sont encouragés à enregistrer leur candidature en prévoyant un délai largement suffisant avant la date limite.
Pour obtenir de l’aide, écrire à:  Careers@fao.org.

LA FAO EST UN ESPACE NON FUMEUR.
POSTULEZ ICI 


Poste 2: Coordonnateur(trice) National(e) du Projet

Date de dépublication :16/déc./2022, 02:59:00
Organizational Unit:FRBEN
Type d’emploi :Travail temporaire
Type de réquisition: PSA (Accord de services personnels)
Grade: N/A
Lieu principal :Bénin-Cotonou
Durée:11 mois renouvelable (avec une période probatoire de 3 mois)
Numéro de poste:N/A
_____________________________________________________________________________
La FAO s’attache à assurer la diversité – parité hommes-femmes, répartition géographique équilibrée et diversité linguistique – parmi son personnel et les consultants internationaux qu’elle emploie, afin de servir au mieux les États Membres dans toutes les régions.
Cadre organisationnel
Les projections climatiques indiquent que les températures dans le Haut et le Moyen Bassin de l’Ouémé au Bénin n’ont cessé d’augmenter depuis les années 1960, et qu’elles continueront à augmenter pendant le reste de ce siècle, jusqu’à 5 ºC. Les prédictions concernant les précipitations varient, mais toutes indiquent des périodes de sécheresse plus longues et des périodes sèches plus fréquentes (en particulier dans le Haut Ouémé), des saisons des pluies plus courtes avec un début tardif et la disparition potentielle de la courte saison des pluies dans le Moyen Ouémé.
Le bassin de l’Ouémé est une zone clé pour la production agricole, qui est le principal secteur économique du Bénin. Ce secteur emploie 61% de la population de l’Ouémé, dont 85% de petits exploitants. Les principales cultures (annuelles et pérennes) produites dans la zone sont le maïs, le manioc, l’igname, l’anacarde. Le secteur est particulièrement vulnérable au changement climatique mais possède également un important potentiel d’atténuation, représentant près de la moitié des émissions du Bénin.
Pour faire face aux effets du changement climatique et renforcer le potentiel du bassin de l’Ouémé, le projet OCRI (Initiative pour la résilience climatique du bassin de l’Ouémé) vise à intensifier l’agriculture résiliente au climat et les pratiques agroforestières à faibles émissions, à construire des ouvrages hydrauliques pour réduire l’érosion des sols et le ruissellement, et à améliorer globalement la gestion des terres et de l’eau sur 95 000 ha et à réduire la vulnérabilité de 330 000 petits exploitants agricoles face à l’augmentation des perturbations climatiques et des phénomènes météorologiques extrêmes, en mettant en œuvre un ensemble de mesures dures et douces de résilience au climat.
 
Position hiérarchique
Le(la) Coordonnateur(trice) du projet OCRI travaillera sous la supervision générale du Représentant de la FAO en République du Benin, en collaboration avec la section Programme de la FAO et l’LTO du Projet.
 
Domaine de spécialisation
Le(la) Coordonnateur(trice) sera responsable de l’unité de Coordination du Projet, de la mise en œuvre du projet OCRI et assumera les exigences administratives générales, y compris la gestion du projet et l’exécution du budget alloué pour une exécution efficace et opportune des activités afin d’obtenir des résultats de qualité.
 
Tâches et responsabilités
•    Prendre connaissance des procédures de la FAO et des bailleurs en matière de gestion de projets ;
•    Gérer et superviser les ressources humaines affectées à l’Unité de Gestion du Projet (UGP), notamment en fournissant une supervision/un encadrement technique dans la mise en œuvre des activités du projet et en assurant la coordination et la communication quotidiennes avec les partenaires de mise en œuvre du projet ;
•    Diriger la coordination générale, la gestion, l’exécution et la supervision des activités du projet OCRI, y compris la gestion des ressources financières, budgétaires et humaines, ainsi que les dispositions nécessaires (élaboration et suivi des lettres d’accord et mise en œuvre du processus de passation de marchés).
•    Assurer la gestion efficace du personnel technique international et national, les consultants et le personnel d’appui dans l’exercice de leurs fonctions.
•    Assurer une coordination efficace avec les Unités de Gestion Locales établies dans l’haute et le moyen Oueme.
•    Coordonner la planification, l’allocation des ressources, la mise en œuvre, le suivi et le rapportage de l’exécution technique, opérationnelle et financière du projet, en étroite collaboration avec les autorités locales, le représentant de la FAO, les donateurs et les partenaires concernés.
•    Préparer les Termes de référence pour le recrutement des consultants et s’assurer que le processus de recrutement soit finalisé à temps.
•    Préparer à temps tous les rapports d’avancement requis par le projet, incluant le bailleur de fonds et la FAO;
•    S’assurer de la production des rapports techniques par les consultants nationaux et internationaux ;
•    Participer à l’organisation l’évaluation externe à mi-parcours des deux projets ;
•    Développer les plans de travail et les budgets annuels, les approuver avec la FAO et le donateur et obtenir l’approbation du Comité de Pilotage du projet.
•    Assurer la compilation d’une matrice et d’un plan M-E complets et superviser sa mise en œuvre.
•    Diriger, coordonner et gérer la mise en œuvre des activités du projet sur le terrain et assurer la coordination de toutes les activités conformément au calendrier et à la planification budgétaire proposés.
•    Diriger des missions sur le terrain, notamment en fournissant des conseils à des consultants externes, des fonctionnaires et d’autres parties et s’assurer que chaque mission sur le terrain produit un rapport avec conclusions et recommandations ;
•    Fournir une assistance technique pour la mise en œuvre du projet, y compris la supervision technique des composantes du projet.
•    Appuyer le suivi en temps réel de l’avancement du projet et l’alerte du titulaire du budget et du bureau technique principal en cas des problèmes potentiels qui pourraient entraîner des retards dans la mise en œuvre.
•    Appuyer la Représentation dans le renforcement de sa coopération avec le Gouvernement (tous les ministères techniques concernés) et les autres partenaires impliqués dans la mise en œuvre efficace du projet.
•    Assurer la cohérence et les synergies et renforcer le dialogue avec les autres projets qui cofinancent le projet OCRI et les projets en cours dans les zones d’intervention.
•    Assurer la production, la qualité et la livraison de documents de haute qualité à transmettre au Comité de Pilotage, au Gouvernement, au GCF et au FIDA.
•    Appuyer la Représentation dans la mise en place de la communication en concertation avec les différentes parties prenantes du projet (partenaires, bénéficiaires et donateurs), en assurant la cohérence des messages et des communications sur les objectifs et les réalisations des projets.
•    Représenter le projet OCRI lors de réunions, ateliers et séminaires nationaux, régionaux et internationaux, selon les besoins.
•    Effectuer toute autre tâche connexe selon les besoins.
 
LES CANDIDATURES SERONT EXAMINÉES EN REGARD DES CRITÈRES SUIVANTS:
Conditions minimales à remplir   
•    Diplôme universitaire supérieur en économie agricole, économie du développement, sociologie rurale, sécurité alimentaire, l’agriculture durable, la foresterie ou un domaine connexe.
•    Expérience professionnelle d’au moins 7 années dans un domaine pertinent lié à la foresterie, agroforesterie, changement climatique, gestion de l’eau, agriculture et/ou développement rural et de l’environnement.
•    Connaissance courante (niveau C) du français et connaissance moyenne (niveau B) de l’anglais.
•    Nationalité béninoise ou résidence dans le pays avec un permis de travail régulier.
 
Compétences de base exigées par la FAO
•    Attention portée aux résultats
•    Avoir l’esprit d’équipe
•    Sens de la communication
•    Établissement de relations constructives
•    Partage des connaissances et amélioration continue
 
Aptitudes techniques/fonctionnelles 
•    Très bon sens de l’organisation et aptitude à respecter des échéanciers serrés.
•    Capacité à prioriser les tâches.
•    Capacité à travailler d’une manière harmonieuse et efficace dans une équipe multiculturelle et multidisciplinaire.
•    Excellentes qualités de rédaction.
•    Excellentes qualités relationnelles et aptitude à entretenir des relations de travail efficaces avec l’équipe du projet.
•    Étendue et pertinence de l’expérience dans la rédaction de documents écrits de haute qualité pour une grande variété de publics.
•    Une expérience au sein des Nations Unies serait un atout.
•    Capacité de travailler sous pression
•    Expérience solide en gestion des projets et programmes.
•    Bonne connaissance du secteur forestier, agricole et agro-forestier et du changement climatique en République du Benin.
•    Expérience avérée dans la collaboration avec le Système des Nations Unies ou autres PTFs.
•    Parfaite maîtrise de l’outil informatique et du pack office (World, Excel, PowerPoint, Outlook).
________________________________________________________________________________________________________________________________
Prière de noter que tous les candidats doivent adhérer aux valeurs de la FAO – engagement envers l’Organisation, respect de chacun, intégrité et transparence.
 
COMMENT POSTULER
Pour présenter votre candidature, veuillez remplir le formulaire en ligne sur le site web de la FAO consacré au recrutement, Jobs at FAO. Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Seules les candidatures reçues par l’intermédiaire du portail de recrutement seront prises en considération.
Les candidats sont encouragés à enregistrer leur candidature en prévoyant un délai largement suffisant avant la date limite.
Pour obtenir de l’aide, écrire à:  Careers@fao.org.

LA FAO EST UN ESPACE NON FUMEUR.
POSTULEZ ICI


Poste 3: Spécialiste en Plaidoyer et Relations avec les partenaires

Date de dépublication :23/déc./2022, 02:59:00
Organizational Unit:FRDRC
Type d’emploi :Travail temporaire
Type de réquisition:NPP (personnel national de projet)
Grade:N/A
Lieu principal :Congo, The Democratic Republic of the-Kinshasa
Durée:6 Mois
Numéro de poste:N/A
La FAO s’attache à assurer la diversité – parité hommes-femmes, répartition géographique équilibrée et diversité linguistique – parmi son personnel et les consultants internationaux qu’elle emploie, afin de servir au mieux les États Membres dans toutes les régions.
•    La FAO s’engage à assurer la diversité de ses effectifs, en veillant à une représentation équilibrée des femmes et des hommes ainsi que des nationalités, des profils et des cultures.
•    Les femmes, les ressortissant(e)s d’États Membres non représentés ou sous-représentés et les personnes handicapées possédant les qualifications requises sont encouragés à présenter leur candidature.
•    Toute personne travaillant pour la FAO est tenue d’adhérer aux normes les plus strictes d’intégrité et de conduite professionnelle et de respecter les valeurs de la FAO.
•    La FAO, en sa qualité d’institution spécialisée des Nations Unies, a adopté une politique de tolérance zéro en ce qui concerne les comportements incompatibles avec son statut, ses objectifs et son mandat, notamment l’exploitation et les atteintes sexuelles, le harcèlement sexuel, l’abus de pouvoir et la discrimination.
•    Les références et les antécédents de tous les candidats sélectionnés feront l’objet de vérifications rigoureuses.
•    Toutes les candidatures seront traitées dans la plus stricte confidentialité. 
Cadre organisationnel
La FAO est présente en République Démocratique du Congo (RDC) depuis 1976. Ses actions s’inscrivent dans la mise en œuvre du Cadre de Programmation Pays (CPP) 2019-2023 à travers ses quatre domaines prioritaires, rassemblant tous les axes d’interventions de la FAO, suivants : iRenforcer la gouvernance des secteurs de l’Agriculture, Pêche et Élevage, Développement Rural et Environnement (Eaux, forêts et biodiversité) ; ii) Développer/Promouvoir les filières et les chaînes de valeurs (Végétales, Animales, Halieutiques), (iii) Promouvoir une gestion durable de l’environnement, des ressources naturelles et améliorer l’adaptation et l’atténuation des risques liés aux changements climatiques ; (iv) Renforcer la résilience des moyens d’existence des populations face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.
Pour un appui efficace et efficient au Gouvernement, le Cadre de Programmation Pays a été élaboré en parfait alignement aux documents des priorités nationales, sectorielles, et aux objectifs spécifiques de la FAO (Meilleure production, Meilleure nutrition, Meilleur environnement et une Meilleure condition de Vie, sans laisser personne au bord de la route).   Tous ces documents stratégiques, en dernier rempart, visent l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD).
La FAO, comme Partenaire des Ministères techniques du Gouvernement (Agriculture, Environnement, Développement rural, Genre, Jeunesse, Plan, Enseignement Supérieur, Pêche et Elevage…) est engagé à appuyer les efforts du Gouvernement de la RD Congo à travers : i) Le renforcement des capacités techniques et institutionnelles pour une bonne gouvernance des secteurs concernés par le mandat de la FAO; ii) Le développement des filières à travers la promotion des chaines de valeur au niveau national, local avec une intensification durable de la production; iii) l‘amélioration du renforcement des capacités techniques, institutionnelles et opérationnelles pour une gestion durable des ressources naturelles et une amélioration des conditions d’adaptation et atténuation effectives des effets du changement climatique; Le renforcement de la résilience des moyens d’existence des populations face aux effets de l’insécurité alimentaire.
Pour atteindre ces objectifs, la FAO a besoin de l’implication et la collaboration de tous les partenaires dans la réalisation des produits de son programme. Ainsi, pour y arriver, la FAO a besoin d’un Spécialiste National en plaidoyer et relations avec les partenaires traditionnels, afin de les mobiliser et les impliquer tous les partenaires étatiques, publics et la société civile dans la mise en œuvre de son programme afin d’appuyer le Gouvernement dans l’atteinte de ses priorités et les ODD identifiés pour la RD Congo.
  1. Objectifs de la mission
  1. Objectif global :
  • Le Spécialiste devra appuyer le Bureau à entretenir des relations constructives et fructueuses avec le Gouvernement et les autres Partenaires en vue d’atteindre les objectifs du Cadre de Programmation Pays.
  1. Objectifsspécifiques :
  • Conduire une revue des documents de priorités nationales au niveau national et sectoriel en lien avec le mandat de la FAO en vue d’identifier les axes de plaidoyer, de communication et de bonnes pratiques à adopter pour appuyer les partenaires étatiques;
  • Élaborer une cartographie des partenaires, un document de plaidoyer et un plan de communication pour la sensibilisation et la mobilisation de partenaires au Programme ;
  • Préparer et faire valider le document de plaidoyer en vue de mobiliser l’ensemble des parties prenantes relevant des institutions gouvernementales, de la société civile et du secteur privé: i) messages clés, cibles; ii) outils, approches et étapes; iii) modalités et plan du plaidoyer;
  • Préparer et faire valider le plan de communication (populations ciblées, massages appropriés, stratégies et approches de plaidoyer.
Position hiérarchique
Sous la supervision générale du Représentant de la FAO en RDC et la supervision directe du Chargé de Programme, et en collaboration avec les partenaires et parties prenantes, le spécialiste en plaidoyer et relations avec les Parties prenantes fournira un appui technique sur les stratégies de collaboration, sensibilisation et de mobilisation de partenaires (public, privé et société Civile) autour de la mise en œuvre du Cadre de Programmation Pays pour la réalisations des priorités du Gouvernement (PNSD) visant l’atteinte des Objectifs de Développement Durable.
 
Domaine de spécialisation
Politique publique, relations internationales, communication sociales des organisations, ou dans d’autres sciences sociales
 
Tâches et responsabilités
Le Spécialiste National en Plaidoyer et relations avec les parties prenantes a la charge de :
  • Mener un plaidoyer auprès des principaux Ministères et autres structures du Gouvernement, secteur privé, société civile et de intéressés dans la mise du CPP ;
  • Soutenir le programme à travers la mise en place d’une cartographie de l’environnement socio-politique national en vue d’identifier les forces/faiblesses, les opportunités/obstacles pouvant contribuer à sa mise en œuvre ;
  • Mettre en place la cartographie des partenaires et de l’environnement socio-politique du pays ;
  • Développer les stratégies et techniques de plaidoyer pour influencer/impliquer l’environnement politique national dans la mise ne œuvre du CPP ;
  • Fournir des conseils techniques au Programme pour une meilleure intégration des partenariats stratégiques dans le programme :
  • Développer et renforcer les relations avec les partenaires publics et responsables de ministères techniques pour une collaboration concrète et étroite avec la FAO pour la réalisation de priorités nationales et sectorielles ; 
  • Soutenir la collaboration, l’engagement et les relations avec tous les Partenaires pour accroître le profil, le soutien financier et la visibilité des interventions de la FAO en RD Congo ;
  • Soutenir et travailler avec les équipes du Programme, de la résilience et du changement climatique, contribuer à la mobilisation de parties prenantes afin de développer des stratégies pour les offres et des propositions gagnantes ;
  • Soutenir le transfert de connaissances, la documentation et la diffusion de l’apprentissage, des meilleures pratiques, des études de cas et des stratégies réussies de plaidoyer dans la mise en œuvre du programme avec les parties prenantes.
 
LES CANDIDATURES SERONT EXAMINÉES EN REGARD DES CRITÈRES SUIVANTS:
Conditions minimales à remplir
  • Diplôme de Master ou niveau d’études équivalent en Politique publique, relations internationales, communication sociales des organisations, ou dans d’autres sciences sociales;
  • Minimum 05 ans d’expérience dans le domaine plaidoyer et partenariat extérieures;
  • Connaissance courante du français écrit et parlé (niveau C) et de l’anglais niveau (B).
  • Etre ressortissant de la RD Congo
Compétences de base exigées par la FAO
  • Attention portée aux résultats
  • Avoir l’esprit d’équipe
  • Sens de la communication
  • Établissement de relations constructives
  • Partage des connaissances et amélioration continue
Aptitudes techniques/fonctionnelles
  • Expérience de travail avec les parties prenantes du secteur public, privé et de la société civile ;
  • Bonne expérience dans la gestion d’une équipe ;
  • Une bonne expérience dans les négociations avec les partenaires des institutions publiques, privés et autres ;
  • Avoir une bonne expérience dans l’élaboration des stratégies de communication institutionnelle et stratégies de mobilisation des ressources
  • Avoir une bonne connaissance de l’environnement institutionnel de planification, et organisationnel des institutions politico-administrative de la RDC;
  • Capacité démontrée à produire des documents de plaidoyer, comme des notes d’information sur les politiques ;
  • Développer des messages et des tactiques de plaidoyer pertinents et adaptés à différents publics ;
  • Bonnes connaissances informatiques : Word, Excel, Powerpoint, systèmes de courrier électronique et Internet ;
  • De solides compétences analytiques et stratégiques orientées vers les résultats.
RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES
• La FAO ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (dépôt de candidature, entretien, traitement du dossier).
• Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Pour toute question ou demande d’aide, s’adresser à: Careers@fao.org
• Les candidatures reçues après la date de clôture de l’avis ne seront pas acceptées.
• Veuillez noter que la FAO ne prend en considération que les titres universitaires et diplômes délivrés par des établissements reconnus figurant dans la Base de donnée mondiale de l’enseignement supérieur, la liste mise à jour par l’Association internationale des universités (IAU)/UNESCO. Pour accéder à la liste, prière de cliquer ici  www.whed.net/ 
• Pour d’autres questions, veuillez consulter la page web Emploi à la FAO: http://www.fao.org/employment/home/fr/
 
Prière de noter que tous les candidats doivent adhérer aux valeurs de la FAO – engagement envers l’Organisation, respect de chacun, intégrité et transparence.
 
COMMENT POSTULER
  • Pour présenter votre candidature, veuillez remplir le formulaire en ligne sur le site web de la FAO consacré au recrutement, Jobs at FAO. Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés.
  • Seules les candidatures reçues par l’intermédiaire du portail de recrutement seront prises en considération.
  • Les candidats sont encouragés à enregistrer leur candidature en prévoyant un délai largement suffisant avant la date limite.
  • Pour obtenir de l’aide, écrire à: Careers@fao.org.
LA FAO EST UN ESPACE NON FUMEUR.

Poste 4: Assistant(e) technique pour la coordination des activités terrains des projets de consolidation de la paix

Date de dépublication : 29/déc./2022, 02:59:00
Organizational Unit: FRBKF
Type d’emploi : Travail temporaire
Type de réquisition: NPP (personnel national de projet)
Grade: N/A
Lieu principal : Burkina Faso-Ouagadougou
Durée: 6 mois – Renouvelable si budget disponible et évaluation satisfaisante
Numéro de poste: N/A
La FAO s’attache à assurer la diversité – parité hommes-femmes, répartition géographique équilibrée et diversité linguistique – parmi son personnel et les consultants internationaux qu’elle emploie, afin de servir au mieux les États Membres dans toutes les régions.
•    La FAO s’engage à assurer la diversité de ses effectifs, en veillant à une représentation équilibrée des femmes et des hommes ainsi que des nationalités, des profils et des cultures.
•    Les femmes, les ressortissant(e)s d’États Membres non représentés ou sous-représentés et les personnes handicapées possédant les qualifications requises sont encouragés à présenter leur candidature.
•    Toute personne travaillant pour la FAO est tenue d’adhérer aux normes les plus strictes d’intégrité et de conduite professionnelle et de respecter les valeurs de la FAO.
•    La FAO, en sa qualité d’institution spécialisée des Nations Unies, a adopté une politique de tolérance zéro en ce qui concerne les comportements incompatibles avec son statut, ses objectifs et son mandat, notamment l’exploitation et les atteintes sexuelles, le harcèlement sexuel, l’abus de pouvoir et la discrimination.
•    Les références et les antécédents de tous les candidats sélectionnés feront l’objet de vérifications rigoureuses.
•    Toutes les candidatures seront traitées dans la plus stricte confidentialité. 
 
Cadre organisationnel
La Représentation de la FAO au Burkina Faso exécute en appui au Gouvernement plusieurs projets et programmes au Burkina Faso. Ces projets et programmes sont particulièrement concentrés dans les régions du Sahel, du Centre-Nord, du Nord, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun qui depuis plus d’une dizaine d’années est en situation d’insécurité alimentaire structurelle. Cette situation d’insécurité alimentaire est exacerbée par la récente crise humanitaire engendrée par les attaques armées et les conflits intercommunautaires, ayant engendré des déplacements massifs de populations. Ainsi, la FAO conformément à son mandat compte augmenter ses appuis en termes d’assistances aux communautés dans ces régions. Dans le but de promouvoir la cohésion sociale et l’utilisation pacifique des ressources naturelles, la FAO en collaboration avec les autres agences des Nations Unies, le gouvernement et les autres partenaires a initié des projets axés sur la consolidation de la paix. C’est dans cette dynamique qu’il est prévu le recrutement d’un (e) Assistant(e) technique pour la coordination des activités terrains des projets de consolidation de la paix  avec des compétences en gestion des conflits fonciers et des connaissances sur les textes qui régissent le foncier et les ressources naturelles au Burkina Faso
Position hiérarchique
L’Assistant(e) technique sera placé Sous la supervision générale du représentant de la FAO et la supervision directe du Coordonnateur des urgences et de la Coordonnatrice des projets de consolidation de la Paix, au Burkina et en collaboration avec les experts de la FAO
Domaine de spécialisation
L’Assistant(e) technique pour la coordination des activités terrains des projets de consolidation de la paix devra avoir une spécialisation dans le domaine du Développement rural option élevage ou tout autre domaine similaire comme l’agronomie, la forestier, l’économie rurale ou la socio-économie. Il ou Elle devra en outre justifier d’une bonne expérience dans la gestion des conflits fonciers et dans la gestion des projets.
Tâches et responsabilités
L’Assistant(e) technique pour la coordination des activités terrains des projets de consolidation de la paix exécutera les tâches suivantes :
•    Fournir une expertise technique pour la planification, l’élaboration et la mise en œuvre appropriées   des activités des projets de consolidation de la paix et la livraison en temps opportun des résultats du projet de façon coordonnée entre les agences partenaires.
•    Elaborer en collaboration avec les opérateurs de la FAO, les plans de travail et les plans d’achat trimestriel et annuel du projet de façon participative ;
•    Proposer des activités et sous activités en collaboration avec l’équipe du projet et autres personnes ressources de la FAO pour l’atteinte des résultats du projet,
•    Contribuer à l’élaboration des protocoles/TDR/Contrats de partenariat avec les partenaires opérationnels, techniques et autres expertises pour la mise en œuvre et le suivi des activités sur le terrain
•    Assister la coordinatrice des projets de consolidation de la Paix dans la gestion et la surveillance quotidiennes des activités des projets ; Elaboration en collaboration avec l’équipe du projet et autres personnes ressource de la FAO les rapports (trimestriels, semestriels et annuels y compris les rapports intérimaires) dans les délais avec la qualité souhaitée ;
•    Contribuer à la mise en place, en collaboration avec les ’experts en suivi/évaluation de la FAO et des agences partenaires, d’un système de collecte et d’analyse de données sur le projet;
•    Assister l’Expert National en S&E dans les questions liées au S&E et à la gestion des ressources de connaissances ;
•    Veiller en Collaboration avec l’équipe du projet, au respect des engagements pris par les partenaires de mise en œuvre du projet
•    Travailler avec les chargés de S&E des structures partenaires pour s’assurer que les rapports, le suivi et l’évaluation répondent pleinement au suivi des risques auxquels le projet est soumis ;
•    Faire de l’assurance qualité des documents produits dans le cadre de la mise en œuvre du projet au profit des partenaires techniques et financiers;
•    Analyser et examiner les informations techniques fournies par les consultants et faire une synthèse pour les rapports trimestriels et annuels ;
•    Assurer la coordination et la synergie avec les autres programmes en cours de la FAO ;
•    Appuyer et participer au renforcement des partenariats avec les structures étatiques, les organisations non-étatiques nationales et internationales, potentiels partenaires de mise en œuvre, bailleurs et autres agences des UN afin de renforcer les synergies avec les acteurs clés et assurer une bonne mise en œuvre du projet et en promouvant le mandat, les rôles et les compétences de la FAO;
•    Appuyer le processus de recrutement des prestataires pour la fourniture des biens et services prévus dans le projet ;
•    Appuyer en collaboration avec l’équipe du et autres personnes de la FAO, la mise en place/dynamisation des cadres de concertation sur la gestion des conflits en lien avec les activités du projet ;
•    Contribuer en collaboration avec les experts et Coordonnateurs des projets de la FAO à l’élaboration de nouveaux projets en lien avec son domaine d’expertise ;
•    Contribuer en collaboration avec les autres experts et les coordinateurs de projets de la FAO, à la formulation des projets en vue de la mise en œuvre du plan de réponse régionale du Liptako-Gourma de la FAO
•    Exécuter toutes autres tâches requises par ses superviseurs en vue de la promotion de la performance, de l’image de marque de la FAO et de ses partenaires.
LES CANDIDATURES SERONT EXAMINÉES EN REGARD DES CRITÈRES SUIVANTS :
Conditions minimales à remplir    
•    Etre titulaire d’un diplôme d’études supérieures au moins BAC+5 en Développement rural option élevage ou tout autre diplôme similaire (agronomie, forestier économie rurale, socio-économie) ;
•    Avoir une expérience d’au moins cinq ans dans la gestion des conflits fonciers ;
•    Avoir une expérience d’au moins e cinq ans dans la gestion des projets ;
•    Connaissance courante du français. La connaissance moyenne de l’anglais serait un atout ;
•    Être ressortissant burkinabé.
Compétences de base exigées par la FAO
•    Attention portée aux résultats
•    Avoir l’esprit d’équipe
•    Sens de la communication
•    Établissement de relations constructives
•    Partage des connaissances et amélioration continue
Aptitudes techniques/fonctionnelles  
•    Avoir une bonne expérience dans la gestion des conflits liés à la gestion des ressources naturelles et une bonne connaissance des régions de concentration des interventions de la FAO ;
•    Maitriser une des langue locales (gourmantché, foulfouldé et mooré) serait un atout ;
•    Maîtriser l’approche participative ainsi que les techniques de négociations et de médiation ;
•    Avoir conduit et / ou participer à la mise en œuvre de projets similaires ;
•    Avoir une expérience de travail avec des partenaires internationaux et avec des structures/programmes étatiques
•    La connaissance des procédures des Nations unies en générale ou d’un organisme international en matière de transfert monétaire sera un atout.
RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES
• La FAO ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (dépôt de candidature, entretien, traitement du dossier).
• Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Pour toute question ou demande d’aide, s’adresser à: Careers@fao.org
• Les candidatures reçues après la date de clôture de l’avis ne seront pas acceptées.
• Veuillez noter que la FAO ne prend en considération que les titres universitaires et diplômes délivrés par des établissements reconnus figurant dans la Base de donnée mondiale de l’enseignement supérieur, la liste mise à jour par l’Association internationale des universités (IAU)/UNESCO. Pour accéder à la liste, prière de cliquer ici  www.whed.net/ 
• Pour d’autres questions, veuillez consulter la page web Emploi à la FAO: http://www.fao.org/employment/home/fr/
 
Prière de noter que tous les candidats doivent adhérer aux valeurs de la FAO – engagement envers l’Organisation, respect de chacun, intégrité et transparence.
 
COMMENT POSTULER
  • Pour présenter votre candidature, veuillez remplir le formulaire en ligne sur le site web de la FAO consacré au recrutement, Jobs at FAO. Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés.
  • Seules les candidatures reçues par l’intermédiaire du portail de recrutement seront prises en considération.
  • Les candidats sont encouragés à enregistrer leur candidature en prévoyant un délai largement suffisant avant la date limite.
  • Pour obtenir de l’aide, écrire à: Careers@fao.org.
LA FAO EST UN ESPACE NON FUMEUR.

Catégorie: 

  • Services Emploi

Date limite de validité: 

Voir la date limite de soumission au niveau de chaque poste

Source de l'annonce: 

La FAO

Partagez cette page avec vos amis