Recrutement au poste d’Expert/d’Experte en Sauvegarde environnementale et sociale

Votre PANIER est vide
connectez-vous ou inscrivez-vous et faites vos achats

Localité: 

  • Ouagadougou
Lundi, 19 Juillet, 2021 - 04:19

Annonceur

Employeur : CILSS
Professionnel

Email: 

recrutements@cilss.int

Objet de l'annonce: 

La deuxième phase du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS-2) est un projet financé par la Banque Mondiale, dont l'objectif de développement (ODP) est de renforcer la résilience des pasteurs et des agropasteurs dans certaines zones ciblées de la région du Sahel.Le projet couvre six Pays membres du CILSS (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad).La Coordination régionale du projet est assurée par le CILSS qui a mis en place une Unité Régionale de Coordination du projet (URC) animée par le CILSS, le CRSA-ARAA/CEDEAO et l’OIE. L’URC apporte des appuis techniques ciblés aux pays bénéficiaires et conduit des activités d’intégration régionale. L’URC est coordonnée par un(e) Coordonnateur/trice de projet et comprend plusieurs experts/expertes dont un Expert/ une Experte en Sauvegarde environnementale et sociale.Pour pourvoir le poste d’Expert/d’Experte en Sauvegarde environnementale et sociale de l’Unité régionale de Coordination du PRAPS-2, le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) recherche des candidatures de personnes qualifiées et compétentes.

Catégorie: 

  • Emploi

Secteur d'activité: 

  • Environnement et changement climatique

Spécialité concernée: 

  • Biologie

Niveau d'étude: 

Cadre / Ingénieur / BAC+4 ou plus

Lieu d'affectation: 

Poste basé au siège du PRAPS-2 avec des déplacements dans la zone d’intervention du projet

Type de contrat: 

Contrat à durée déterminée

Durée du contrat: 

Poste à recruter pour un contrat de 3 ans avec une période probatoire d’un an

Recruteur: 

CILSS

Structure bénéficiaire: 

’Unité régionale de Coordination du PRAPS-2,

Tâches et responsabilités liées à l'emploi: 

L’Expert(e) en sauvegarde environnementale et sociale, recruté sur une base concurrentielle, est placé sous l’autorité du Coordonnateur (trice) Régional(e) du projet. Il/elle aura la responsabilité du conseil au Responsable régional du PRAPS-2 en matière de sauvegardes environnementales et sociales, et par rapport aux UCP-N du PRAPS-2 de l’appui à la mise en œuvre des mesures de sauvegardes environnementales et sociales.
Conseiller le/la Coordonnateur/trice régional(e) du PRAPS-2 par rapport au respect des mesures de sauvegardes environnementales et sociales dans la mise en œuvre du PRAPS-2 conformément aux plans d’engagement environnemental et social signés entre les pays et la Banque Mondiale ;
Appuyer les UCP-N du PRAPS-2 à mettre en œuvre les mesures de sauvegardes environnementales et sociales dans la mise en œuvre du PRAPS-2 conformément aux plans d’engagement environnemental et social signés entre les pays et la Banque Mondiale et notamment :
Assurer le partage d’expériences et de connaissances en matière de gestion des risques environnementaux et sociaux entre les pays du PRAPS-2 ;
Assurer le suivi régional de la conformité environnementale et social du projet ;
Appuyer la revue à mi-parcours de la mise en œuvre des instruments de sauvegardes environnementales et sociales ;
Mettre en place des outils de gestion environnementale et sociale chaque fois que de besoin pour s’assurer que les impacts négatifs du Projet ne portent pas atteinte à la préservation de l’environnement ;
Mettre en place au niveau régional un mécanisme de gestion des plaintes/réclamations (MGP) et assurer le suivi de sa fonctionnalité ;
Procéder à la revue des documents à soumettre à l’ANO de la Banque par les pays ;
Appuyer l’identification des besoins en renforcement des capacités en sauvegardes environnementales et sociales et organiser des sessions de formation à l’intention du personnel du PRAPS2 ;
Préparer et assister aux missions d’appui à la mise en œuvre du projet ;
Assurer le suivi de la mise en œuvre des recommandations formulées par les experts en sauvegardes environnementales et sociales de la Banque portant sur les aspects environnementaux et sociaux ainsi que les mesures d’atténuation ;
Participer à l’encadrement de l’évaluation à mi-parcours des instruments de sauvegardes environnementales et sociales.

Critères de sélection: 

Avoir au minimum un diplôme Universitaire (BAC+5) en Sciences environnementales, en biologie, en élevage, en agronomie, en sciences sociales, en sociologie, en psychologie sociale, science de l’éducation, ou toute autre formation jugée équivalente
Avoir une expérience d’au minimum de 5 ans dans le domaine des sauvegardes environnementales et sociales ;
Expérience en renforcement des capacités en sauvegardes environnementales et sociales ;
Expérience en élaboration des outils de sauvegardes environnementales et sociales
Avoir une expérience dans la coordination et le suivi évaluation en sauvegardes environnementales et sociales ;
Agé(e) d’au moins 35 ans et de 50 ans au plus à la date du premier recrutement au CILSS et sans limitation d’âge pour les candidatures internes ;
Bonne connaissance du nouveau Cadre de gestion environnementale et sociale de la Banque mondiale ;
Capacité de travailler au sein d’une équipe multidisciplinaire ;
Très bonne connaissance et maîtrise de l’outil informatique (notamment les logiciels Word, Excel, PowerPoint, etc.) ;
Bonne condition physique avec aptitudes à effectuer des déplacements sur le terrain ;
Disposer d’une excellente capacité de communication orale et écrite.

Composition du dossier de candidature: 

Les dossiers devront comprendre les éléments suivants :
- Une lettre de motivation ;
- Un Curriculum Vitae actualisé et certifié sincère par le candidat ;
- Une copie certifiée des titres, diplômes et attestations de qualifications ;
- Des copies des certificats et attestations de travail ou de services ;
- Les adresses de trois (3) personnes de référence.

Procédure de recrutement: 

Les candidats devront être ressortissants des Pays membres du CILSS et être âgés de 50 ans au plus lors de leur premier recrutement au CILSS.
Le CILSS comprend actuellement treize Etats membres que sont : Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo.
Le CILSS promeut la diversité géographique et l’égalité hommes-femmes. Dans ce cadre et pour le présent recrutement, les candidats et candidates originaires des Etats membres suivants, qui étaient sous-représentés ou n’étaient pas représentés au sein des effectifs du système CILSS sont vivement encouragés à faire acte de candidature : Bénin, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mauritanie, Sénégal, Tchad, Togo.
Les présents termes de référence sont publiés sur la plateforme de recrutement du CILSShttp://erecrutements.cilss.intet sur les sites du Secrétariat Exécutif du CILSS (www.cilss.int), du Centre Régional AGRHYMET : (http://agrhymet.cilss.int) et de l’Institut du Sahel : (http://insah.cilss.int).

Dépôt du dossier de candidature: 

Les dossiers de candidature devront parvenir par courrier électronique à l’adresse recrutements@cilss.int avec copie à administration.se@cilss.int et secretariat-uamgrh@cilss.int, au plus tard le 27 août 2021, à 18 heures TU, en précisant le titre du poste dans l’objet du message.

Date limite de validité: 

Dépôt au plus tard le 27 août 2021, à 18 heures TU, en précisant le titre du poste dans l’objet du message.

Source de l'annonce: 

Site web du CILSS

Partagez cette page avec vos amis