Appel à consultation (14412)

Votre PANIER est vide
connectez-vous ou inscrivez-vous et faites vos achats

Localité: 

  • Ouagadougou
Mercredi, 15 Novembre, 2017 - 14:46

Annonceur

ECPAT FRANCE LUXEMBOURG
Professionnel

Contact téléphonique: 

25361912

Description de l'annonce: 

Appel à consultation

 
 
Termes de Références 
Evaluation finale du projet 3P Niger  -  Afrique de l’Ouest
« Prévention, Protection et Plaidoyer contre l’exploitation sexuelle des enfants au Niger »
 
Novembre 2017
 

Commanditaires ECPAT France et ECPAT Luxembourg
Lieu de la mission  Niger : Niamey, Tillabéry, Téra, Birni, Gaya
Type de mission Evaluation finale du programme 3P Niger
L’évaluation adressera spécifiquement :
1. L’efficacité, la pertinence, la pérennité et l’efficience du programme.
2. Des questions évaluatives spécifiques
3. Des recommandations
 
Calendrier de la mission entre 10 et 15 jours  à répartir sur le mois de décembre 2017
Date de réception du rapport final 20 décembre 2017
Candidatures A remettre pour le 27 novembre 2017
 
Contact
Bureau de coordination régionale – Afrique de l’Ouest
01 BP 2159 Ouagadougou 01 (Burkina Faso)
Téléphone : +226 50 36 19 12 / +226 68 11 64 65
tkourouma@ecpat-france.org / czouma@ecpat-france.org
Budget Disponible Autour de 6 000 € (tous frais compris)

 

 

1. Contexte de l’appel à consultation

 
L’ANTD (Association Nigérienne pour le Traitement de la Délinquance et la Prévention du Crime) est une association nigérienne, créée en 2000  qui travaille notamment sur des programmes de recherche des causes de la délinquance juvéno-infantile et des formes d'exploitation des enfants, de réinsertion sociale des jeunes en difficulté (centre d'écoute, formation professionnelle, réinsertion familiale), de lutte contre la pauvreté, et de lutte contre la propagation du VIH/SIDA. Elle intervient à Niamey, mais aussi dans différentes villes et villages des régions de Tillabéry et Dosso.
 
ECPAT France (www.ecpat-france.org) et ECPAT Luxembourg (www.ecpat.lu) collaborent avec l’ANTD depuis 2008 dans le cadre de financements de projet et d’appui technique en faveur de la protection des enfants au Niger.
Le programme PACTES (2011-2014) avait pour objectif d’assurer la protection des enfants et des jeunes, vulnérables ou victimes, contre la traite et l’exploitation sexuelle en Afrique, à travers l’amélioration des connaissances sur ces thématiques et la mobilisation des acteurs ; l’amélioration des systèmes de protection de l’enfant ; la protection, la réinsertion des enfants victimes et la mise en réseau, la capitalisation et le transfert de compétences entre partenaires. L’ANTD était le partenaire de mise en œuvre de ce programme pour le Niger.
 
Aujourd’hui, le programme Prévention, Protection et Plaidoyer contre l’exploitation sexuelle des enfants au Niger, cofinancé par le Ministère des affaires au Luxembourg a pour objectif spécifique de proposer une protection et réinsertion efficace et pérenne aux victimes d’ESEC et réduire les vulnérabilités des enfants  face à l’ESEC dans les régions de Tillabéry et Dosso.
Le projet Prévention, Protection et Plaidoyer au Niger (3P Niger) s’est construit sur les bonnes pratiques révélées du PACTES ainsi que sur les pistes d’amélioration proposées par le partenaire lui-même ou des avis externes (Evaluation externe réalisée par Gaias consulting, bureau local d’ECPAT France à Ouagadougou, recommandation de l’étude sur la prostitution et ses liens avec la migration à Niamey, etc.).
Le programme est suivi par ECPAT France, qui apporte un suivi et appui technique, via son bureau de coordination au Burkina Faso.
 
  

2. Présentation du projet

2.1. Objectifs du projet
L’objectif général du projet consiste à lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales à Niamey, et dans les régions de Birni, Gaya, Tera et Tillabéry au Niger.
 
L’objectif spécifique vise à proposer une protection et réinsertion efficace et pérenne aux victimes  d’exploitation sexuelle et de réduire les vulnérabilités des enfants face à l’ESEC à Niamey et dans 30 villages des départements  de Birni, Falmey, Gaya, Tera et Tillabéry au Niger.
2.2. Principaux résultats attendus sur le projet
è Axe 1 : Identification et réinsertion des enfants victimes d’ESEC
Résultat attendu 1 : Les filles en situation de prostitution dans la ville de Niamey sont identifiées et réinsérées durablement.
 
Principales actions prévues :
A 2.1 Réalisation de maraudes sur les sites de prostitution dans la ville de Niamey
A 2.2 Organisation de sessions éducatives en direction des filles en situation prostitution
A 2.3 Prise en charge des filles en situation de prostitution par l’accès aux soins, un appui juridique et un appui psychologique
A 2.4 Formation professionnelle et appui à l’insertion socioéconomique pour les filles identifiées
A 2.5 Réinsertion scolaire
A 2.6 Renforcement des capacités du volet filles de l’ANTD sur l’écoute et la prise en charge psychosociale des victimes
 
Axe 2 : Mobilisation communautaire et renforcement du système communautaire de prise en charge des enfants victimes et en situation de vulnérabilité
Résultat attendu 2 : Les systèmes endogènes de protection des enfants en mobilité sont renforcés
Principales actions prévues :
A 1.1 Réalisation de diagnostics participatifs et mise en œuvre de projets communautaires de protection de l’enfance dans les villages d’intervention
A 1.2 Réalisation et diffusion d’émissions radios et télé
A 1.3 Animation de séances de sensibilisation de masse dans les villages d’intervention
A 1.4 Réalisation d’une cartographie du système de référencement pour la prise en charge des enfants victimes d’ESEC
A 1.5 Formation des membres des comités villageois de protection de l’enfance sur la chaine de protection des enfants et l’orientation des victimes
 
Résultat attendu 3 : Les enfants en mobilité victimes de traite ou d’ESEC ou fortement exposés sont pris en charge et réinsérés dans leur communauté
Principales actions prévues :
A 3.1 Prise en charge alimentaire et sanitaire des enfants en mobilité victimes de traite ou d’ESEC ou fortement exposés
A 3.2 Réintégration familiale des enfants pris en charge
A 3.3 Appui à l’insertion socioéconomique des enfants pris en charge
A 3.4 Réinsertion scolaire des enfants pris en charge
 
Axe 3 : Expertise ESEC et plaidoyer 
Résultat attendu 4 : Les connaissances des acteurs de protection de l’enfance et la visibilité sur la problématique de l’ESEC sont améliorées.
 
Principales actions prévues :
A 4.1 Formation des membres des comités villageois de protection de l’enfance sur l’ESEC
A 4.2 Organisation d’une semaine de mobilisation sociale autour de l’ESEC lors d’un évènement grand public
A 4.3 Formation des acteurs de protection de l’enfance intervenant à Niamey sur l’ESEC
A 4.4 Organisation d’ateliers multisectoriels autour de l’étude réalisée dans le cadre du PACTES sur la prostitution des mineurs à Niamey
 

3. Objectifs, critères et questions de l’évaluation intermédiaire

Cet appel à consultation vise à réaliser une évaluation finale sur le projet.
 
Critères d’évaluation :
Cette évaluation pourra suivre les critères d’évaluation classique tels que l’efficacité, la pertinence, la pérennité,  l’efficience. Les questions évaluatives dressées ci-dessous permettront de guider l’évaluateur 
Enfin, cette évaluation doit permettre d’apporter des recommandations spécifiques

  • En quoi le projet réalisé a été de manière efficace ?
  • Les actions planifiées par le projet sont-elles réalisées conformément au plan d’action prévu ?
  • Les résultats obtenus dans la mise en œuvre des activités ont-ils permis l’atteinte des objectifs fixés ?
  • Les résultats obtenus ont-ils permis de produire d’autres résultats non prévus par le projet?
  • Quelle a été la participation des enfants/jeunes dans la mise œuvre des activités du projet ? Comment cette dernière a été  possible ?
  • Comment les vulnérabilités des enfants en situation de traite, d’abus sexuels et de prostitution ont été adressées ? Quels ont été les principaux changements opérés chez ces enfants et leurs familles ?
  • En quoi les actions mises en œuvres (activités, stratégies, outils) et la politique de protection de l’enfant au Niger ont été cohérentes ?
  • L’ANTD et les structures administratives et communautaires appuyés sont-elles capables de poursuivre les actions initiées dans le cadre du projet ? Si oui comment ?
  • Les enfants réinsérés sont-ils capables de s’auto protéger contre l’ESEC, de poursuivre leurs formations et accomplir leur autonomie socioéconomique ?
  • Les ressources apportées par les projets ont-elles permis la réalisation des activités et l’atteinte des objectifs dudit projet ?
4. Résultats attendus

4.1. Livrables de l’évaluation finale :
Chaque candidat à l’évaluation du projet est chargé de soumettre les livrables ci-après :

  • Un rapport intermédiaire d’évaluation qui fera l’objet de présentation, d’examen et d’amélioration conformément aux recommandations formulées par le partenaire et bureau ECPAT France de Ouagadougou ;

 
 Celui-ci rappellera la portée, les objectifs et les méthodes de l'évaluation, les principaux résultats d’évaluation sur la base des processus de collecte de données, les conclusions obtenues, et proposera des recommandations clés pour consolider les acquis et combler les lacunes du projet.

  • Un rapport final d’évaluation du projet en quatre exemplaires originaux attendu le 20 décembre 2017

Cette version devra intégrer les remarques des partenaires. Il sera soumis dans les 7 jours suivant la réception du rapport intermédiaire  commenté.
 

5. Compétences requises pour mener l’évaluation

 
5.1. Profil du candidat :
 

  • Formation universitaire supérieure disposant au moins un Master 2 en Sciences humaine, sociales ou domaine annexes;
  • Connaissance et expérience professionnelle en matière d'évaluation (maîtrise des outils d’évaluation et d’analyse des données) ;
  • Expérience professionnelle avérée sur des programmes de protection de l’enfance, et plus spécifiquement sur la thématique de l’ESEC et de la mobilisation communautaire ;
  • Connaissance du contexte socioéconomique et culturel du Niger ou autre pays sahélien couvert par les Programmes de ECPAT France et Luxembourg sur la thématique de l’ESEC ;
  • Excellentes capacités d’analyse et de rédaction.
  • La connaissance de langues locales des localités couvertes par le projet sera un atout

 
5.2. Critères de sélection :
 
La sélection du prestataire sera réalisée en fonction des critères suivants :

  • Expériences et références du prestataire dans le pays couvert par le projet ou pays similaire;
  • Méthodologie de collecte et d’analyse des données proposée ;
  • La qualité des ressources humaines et la pertinence des outils à employés lors de l’évaluation ;
  • Cohérence du budget proposé.

 
Consultation préalable
Les candidats ont la possibilité, lors de la durée de la diffusion de l’annonce, de demander des informations complémentaires, afin de leur permettre de formuler la meilleure proposition possible.
 
L’interlocuteur principal de ces consultations est le Directeur du Bureau de coordination régionale et aux contacts ci-après : E-mail : tkourouma@ecpat-france.org; téléphones : +226 25 36 19 12/55 53 86 94.
Les candidatures seront étudiées au bureau local d’Ouagadougou, avec validation pour la sélection finale des 2 personnes référentes au siège d’ECPAT France et ECPAT Luxembourg.
5.3. Remise des propositions :
Les offres sont à adresser par courrier électronique à tkourouma@ecpat-france.org en spécifiant en objet : « Eva 3P-Niger-AO » au plus tard le 27 novembre 2017.
 
Elles devront contenir :

  • Une offre technique comportant un chronogramme de travail indiquant clairement les principales étapes, les techniques et outils de collecte et d’analyse des données ;
  • Une offre financière complète et adéquate (ressources humaines, matérielles et financières) indispensables à la réalisation de l’étude ;

 
 
 
 

Catégorie: 

  • Autres services

Secteur d'activité: 

  • ONG

Date limite de validité: 

27 novembre 2017
Fichier attachéTaille
PDF icon TDR_3P niger-EVAL.pdf524.15 Ko

Partagez cette page avec vos amis